Commentaires sur : PageRank Sculpting : Explications

Résumé de l'article

Le PageRank Sculpting est une optimisation utilisée en référencement pour améliorer la façon dont le PageRank circule entre les pages.

Veuillez vous inscrire ou vous connecter pour laisser un message. L'inscription est rapide et non contraignante.
Auteur Message
avatar de Maigret
Membre
# Le 28/02/2009 à 10h48
Décidément Google en fait trembler du monde! :)
Très bon article, j'en apprends toujours plus sur ces différentes techniques qui tournent autour du PageRank.
avatar de Tony_
Administrateur
# Le 01/03/2009 à 23h09
Bonjour Maigret. Merci pour ton commentaire.
Et oui, ce sacré Google va continuer à faire parler de lui pendant un petit moment. Dire que le PageRank n'est qu'une petite partie de ce qu'est "véritablement" Google. smiley

A bientôt. smiley
N'hésitez pas à consulter le dossier référencement. smiley
Sinon hors internet je suis développeur web PHP.
Membre
# Le 03/03/2009 à 02h29
En me documentant sur le monde de la presse et de l'édition, je suis tombé sur un terme très usité dans les médias anglophone "papier".
Il s'agit de "PR" ! Pour "Public Relation".
Il y a quelques années encore, (et même encore un peu aujourd'hui en fait) le débat faisait rage sur l'utilité réel d'un ranking comme celui d'Alexa.
Au final il semblerait que ce soit plus un outil de Relation Publique qu'autre chose.
C'est un peu ce qu'est le pagerank : Un indicateur trop vague et trop imprécis pour n'être autre chose qu'un point de comparaison intéressant essentiellement les webmasters.

Je suis d'ailleurs sûr que l'équation PR = WR = PR n'est pas inexacte :)
(Pagerank = Webmasters Relations = Pagerank)
Un site sur les vidéos SEO ? Diantre, il fallait y penser !
avatar de Tony_
Administrateur
# Le 03/03/2009 à 12h07
Merci pour ce commentaire ThierryP.
Je suis d'accord avec toi, le PageRank que Google nous laisse apercevoir est un PageRank commercial. A l'époque ou il n'y avait pas encore de grand leader dans les moteurs de recherche, le PageRank a été un véritable outil marketing pour Google, car il laissait dévoiler un bout de l'algorithme alors que tous les autres moteurs de recherche gardait très secrets les méthodes qu'ils utilisait pour classer les sites dans les résultats de recherche.
J'ai fais un petit article dernièrement intitulé "PageRank: complément d'informations", qui indique que le PageRank réel dans l'algorithme n'est pas le même que celui que l'ont peut retrouver avec des outils de calcul du PageRank.

Ce n'est pas pour autant un indice totalement inutile puisqu'il donne un petit aperçu du linking d'un site ou d'une page. De plus sur Google pour les requêtes populaires on se rend compte que les premiers résultats ont un fort PageRank. Certes, le résultat 2 ou 3 a peut-être un meilleur PageRank que le résultat en position 1 (donc le PageRank seul ne suffit pas a classer un site), mais les ordres de grandeur sont assez similaire et ce n'est pas une page avec un PageRank de 1 qui va se positionner en tête des résultats pour la requête "voiture" ou "immobilier".

En tout cas, sympa le terme "Webmaster Relation", je retiens. smiley
N'hésitez pas à consulter le dossier référencement. smiley
Sinon hors internet je suis développeur web PHP.
Membre
# Le 20/05/2012 à 20h06
Très bon article d'initiation au PageRank Sculpting.

Il est aussi possible de donner à certaines pages plus de visibilité en faisant des liens par javascript ou flash afin d'éviter que ces derniers soient pris en compte par les moteurs.
Membre
# Le 16/11/2012 à 23h47
C'est toujours agréable de vous lire Tony :-) (un peu de pommade au chef ...)

Pour notre site, qui contient pas moins de 6 millions de pages statiques (générées par un programme BDD qui effectue préalablement tous les calculs) , nous avons évité le SEO dans la création des liens, mais il est naturel car construit "intuitivement" et manuellement en partie, je m'explique :

Lorsque l'on tombe sur une rubrique de l'Annuaire Français, que ce soit sur le www ou un département ou même commune, il existe plusieurs zones de liens. Le meilleur exemple est sur une page rubrique de département. ( ex agencement appartement dans le Rhône

La première zone se situe en haut : "voir aussi". Là, il y a un nombre de liens vers des rubriques avoisinantes, si elles existes sur le département (pas de lien vers des pages vides). Ces croisements de rubriques ont été un énorme travail, fait manuellement. croiser 1 000 rubriques entres elles (1000x1000), a pris 6 mois de travail ...
Dans ces liens contextuels, ont peu trouver par exemple des choses voisines mais aussi utiles (ex traitements Bois ou chauffage ... peut etre un garde meuble pour stocker en attendant la rénovation? ...).

Si le nombre de réponses est inférieure a 5 sur un département ou une ville, ont ajoutera les résultats des départements limitrophes par une autre zone de blocs, et dans tous les cas, ont ajoutes les liens vers les départements limitrophes de cette rubrique (si des réponses existent).

Si l'on est sur le département, ont trouvera aussi la liste des villes avec cette rubrique, si la liste est trop longue, elle est limité aux communes principales avec un lien vers une mage avec TOUTES les communes comportant cette rubrique (si elle existe).

Ont obtient ainsi un shemas très fournis en lien interne, qui conduit aux fiches détaillées de chaque établissement, et encore par aspect pratique, a partir de ces fiches, ont pointe sur la rubrique soit France, soit département et sur la commune.

Tous ces liens contribuent a un fort renforcement du ranking tout en étant à la base que des liens a l'intention de l'internaute et l'aisance de navigation.

La même chose est souvent faite sur des sites marchands ou de petites annonces.
forcer la main avec des liens dits "tags" a pris un moment, mais je pense qu'ils vont finir par êtres tous sanctionnés, mais ce n'est que mon avis personnel.

Un point important, les premières pages de structure doivent êtres es plus lourdes possibles en texte. N'hésitez pas a écrire ... Voilà pour notre retour d'expérience partagé.
Longo Marc - SNAF - www.annuairefrancais.fr

S'inscrire

Se connecter