Accueil > Articles > Stratégies avancées de PageRank Sculpting

Stratégies avancées de PageRank Sculpting

Le PageRank Sculpting est une technique intéressante dans le domaine du référencement (SEO) pour dompter au mieux les pages qui doivent recevoir le plus d'importance. Dans un précédent article, les bases du PageRank Sculpting étaient expliquées. Cet article, quant à lui, va présenter des techniques avancées et même des hypothèses à essayer.

Concept de base du PageRank Sculpting
Concept de base du PageRank Sculpting

Regrouper certaines pages

L'une des stratégies simples à mettre en place consiste à regrouper des pages similaires et peu utiles sur une seule page. Cela permet de garder exactement les mêmes contenus, mais de les organiser sur moins de pages. Voici quelques exemples basiques de pages à regrouper à un même endroit :

  • Regrouper les pages CGU, CGV, mentions légales et politique d'accessibilité
  • Regrouper les pages de contact s'il y en a plusieurs. Il est par exemple possible d'utiliser une liste déroulante pour que l'internaute choisisse à qui envoyer le message
  • Regrouper les pages de connexion, d'inscription et de renvoi du mot de passe
  • Regrouper les pages « qui sommes-nous ? », « presse », « où nous trouver ? » …

Pour réussir à regrouper plusieurs pages entre elles il est possible de penser à un système de navigation tel que l'utilisation d'onglets.

Éviter de créer certaines pages

Cela semble évident, mais pour réussir une bonne optimisation on-page de PageRank Sculpting il faut aussi se poser la question pour savoir si toutes les pages sont nécessaires. Ce choix est à prendre très au sérieux et doit être bien réfléchie pour éviter que cela soit néfaste du point de vue de la longue traîne.

A titre d'exemple, créer une page par utilisateur augmente de façon drastique le nombre de pages et nuit donc à une bonne stratégie de PageRank Sculpting. Mais s'il y a 1000 pages utilisateurs et que chacune d'entre elles apporte un visiteur par mois en provenance de Google, cela représente tout de même un gain de 1000 visiteurs supplémentaires. D'un autre côté, si ces pages n'existaient pas, les autres pages du site auraient peut-être plus de poids, remonterait donc dans les SERP et permettrait d'acquérir plus de 2000 visiteurs supplémentaires par mois. Il n'y a pas, à ma connaissance, de réponse toute faite à cette problématique. Il convient d'effectuer des tests ou de faire preuve de bon sens pour opter pour la meilleure stratégie.

Voici quelques exemples de pages qui ne sont pas forcément indispensable et qui peuvent faire gonfler artificiellement le nombre de pages d'un site :

  • Pages auteurs
  • Pages utilisateurs
  • Pages « mots-clés », « tags », « catégories » ou autres taxonomies
  • Pages d'archives
  • Navigation à facette mal optimisée qui créent trop de pages

Sur un site existant, pour savoir si chaque page est importante il est possible de consulter les statistiques de visites via Google Analytics. Les pages qui reçoivent peu ou pas de visites peuvent potentiellement être supprimées.

Attention : en supprimant une page il faut toutefois penser à faire une redirection 301. Malgré la redirection il ne faut pas négliger que la suppression d'une page peut aussi faire perdre des liens. Un site tiers qui fait un lien et qui remarque que la page n'existe plus peut décider de supprimer son lien.

Astuce : un contenu peut être ajouté sans forcément créer une page juste pour ce contenu. Il est par exemple possible d'afficher dynamiquement du contenu grâce à AJAX ou grâce à des onglets. Cela peut éviter de créer une page si elle n'est pas indispensable.

Il y a encore une dernière possibilité qui consiste à créer des pages auteurs seulement pour certains auteurs. Par exemple les auteurs qui ont au moins rédigés 2 articles et qui ont écrit une biographie. De cette façon, seule les pages ayant un intérêt pour l'internaute seront créées.

Cacher des liens en javascript

Il est possible de cacher des liens en javascript afin de bien dompter le « link juice » au sein d'un site. A titre personnel je ne recommande pas cette stratégie car je considère que tous les liens doivent être à la fois utile pour les utilisateurs et les moteurs de recherche. Par ailleurs, une telle stratégie est discriminante vis-à-vis de l’accessibilité web.

Créer du nouveau contenu

Imaginez une page profonde que vous souhaitez mettre en avant. En plus des stratégies classiques de PageRank Sculpting, il est aussi possible de créer de nouveau contenu qui pointeront vers cette page. Ainsi, pour qu'une page « A » reçoive plus de poids, il est possible de lui créer plusieurs pages enfantes. De cette manière, la page « A » deviendrait en quelque sorte une page de catégorie avec une thématique renforcée grâce aux nouveaux contenus.

Astuce : il faut penser à utiliser un fil d'Ariane pour être sûr que les pages enfants ont toutes un lien vers la page « A ».

Navigation bien pensée

Le système de pagination doit être réfléchi judicieusement. Par exemple, sur un site d'e-commerce, il faut idéalement mettre un maximum de produits par page pour limiter le nombre de pages. En mettant 50 produits par page au lieu de 25, vous réduisez potentiellement de 50% le nombre de pages de navigation.

Siloing

Illustration du siloing en SEO
Siloing en SEO

De manière simplifiée, le « siloing » consiste à faire des liens internes uniquement sur des pages de thématiques similaires. Sur un gros site e-commerce par exemple, les produits high-tech n'ont pas besoin de faire de liens vers le matériel de jardin. Cette stratégie permet de réduire les liens par page, tout en renforçant l'aspect thématique de chacune des pages. Par ailleurs, cela améliore même l'ergonomie car il est rare qu'un utilisateur souhaite acheter un écran d'ordinateur en même temps qu'un tuyaux d'arrosage.
Dès lors, le footer, la sidebar et même le header peuvent être personnalisés pour chaque section d'un site web.

Dernières recommandations

Pour finir, il ne faut pas oublier d'éviter les dangling pages (cf. pages sans liens internes) et il faut éventuellement songer à déplacer certains contenus sur des sites tiers. Il est éventuellement possible de créer un sous-domaine pour y placer un blog. Ce blog pourrait alors contenir certains contenus non indispensable sur le site principal.

Si vous connaissez d'autres stratégies, n'hésitez pas à les partager dans les commentaires de l'article.


Article rédigé par Tony_ le 05/04/2014 à 13h49 dans la catégorie "Référencement" du site InfoWebMaster.fr.

Lire les 5 commentaires

Ajouter un commentaire