Accueil > Articles > Nofollow : Explications

Nofollow : Explications

Le NoFollow est une mesure à appliquer sur certains liens si l'on ne souhaite pas que ceux-ci soient suivis par Google. Initialement, cela permettait d'éviter que les liens vers du spam obtiennent du poids sur les moteurs de recherche, mais maintenant cela à d'autres vertus. Un ensemble d'information sur le NoFollow va être expliqué sur cet article.

Traduction

Langage Anglais Drapeau

Comme de très nombreux termes utilisés en référencement, c'est l'anglais qui est utilisé. Ainsi, avant même de continuer cet article, il semble primordial de traduire ce terme pour que tout le monde puisse suivre et comprendre ce qui va suivre.
Le terme "NoFollow" est en réalité une association de deux mots anglais: "no" et "follow":

  • No : Signifie tout simplement la négation en français. Ce terme peut donc se traduire par "non".
  • Follow : Ce mot est un verbe et se traduit par: "suivre".

Lorsque l'on recompose l'une et l'autre de ces traductions, on découvre un terme plus ou moins équivalent à: "ne pas suivre" ou "non au suivi".

Présentation

L'attribut NoFollow est né en janvier 2005, à partir d'une initiative de Google. Au début, c'est Google qui a soumis l'idée et d'autres moteurs de recherche concurrents ont suivi l'initiative. C'est bel et bien en janvier 2005 que toute l'histoire du NoFollow a débuté et s'est popularisée.

Attention, tous les moteurs de recherche n'ont pas adopté le NoFollow. A l'heure actuelle Google et Live Search utilisent le NoFollow, mais ce n'est pas le cas de Yahoo!.

Problème du spam

Non aux spams

L'idée de départ consistait à lutter contre le spam présent en abondance sur l'internet. C'est un énorme problème pour les moteurs de recherche. Ceux-ci ont énormément de mal à lutter contre le spam, d'autant plus que les sites de spam prennent de multiples formes sur l'internet et qu'ils s'adaptent régulièrement pour essayer d'être indexé par les moteurs de recherche.

Dans l'algorithme de Google, selon le PageRank, plus une page reçoit de liens et plus elle est populaire. C'est une méthode pour Google d'avoir un petit aperçu des pages qu'il doit privilégier dans ses résultats. A partir de ce constat, les spammeurs ont mis au point des robots permettant de rédiger automatiquement des commentaires sur les blogs en y incluant des liens vers les sites de spam.
Ainsi, un page de spam peut facilement obtenir des centaines et des centaines de liens, ce qui lui permet d'obtenir une bonne visibilité dans les résultats des moteurs de recherche. Ces derniers sont totalement trompés par la supercherie et il faudrait alors un œil humain pour remédier aux problèmes.

Essayer de lutter en trouvant un remède

Dans le but de fournir des résultats, toujours les plus pertinents possible, Google a eu l'idée d'inventer un standard que les webmasters utiliseraient pour dire qu'ils n'ont pas confiance en tel ou tel lien. Cela permettrait aux moteurs de recherche d'exclure de leurs algorithmes volontairement des liens qui ne leurs semblent pas honnêtes.

Cette idée à été expliquée le 18 janvier 2008 sur le blog officiel de Google. Sur son commentaire officiel, Google expliquait qu'il voulait lutter contre les commentaires de spam un peu simplistes du type "venez visiter mon site pharmaceutique", qui ne sont postés que dans le but d'obtenir un lien.
En peu de temps, une multitude de plateformes de blogs et de gros sites internet ont adopté l'idée et mis en place le NoFollow par défaut. C'est le cas par exemple pour "WordPress" (logiciel populaire pour créer un blog facilement).

Attention, les liens qui sont en NoFollow sont en réalité suivis des moteurs de recherche. S'il y a un lien en NoFollow qui pointe vers une page qui n'est pas indexée, alors cette dernière sera normalement découverte par les moteurs de recherche et normalement indexée.
Le NoFollow consiste juste à dire: "je ne souhaite pas que cette page obtienne une amélioration de son référencement".

Mise en place

L'attribut NoFollow est facile à mettre en place sur un lien et il ne nécessite que peu de connaissance en HTML pour l'ajouter ou tout simplement le comprendre. Il faut tout d'abord savoir que les liens, en HTML, se présentent comme ceci:

Code:
<a href="http://www.infowebmaster.fr">Liens</a>

En sachant cela, il n'est pas trop dur de savoir comment rajouter un attribut nofollow sur les liens. Il suffit de rajouter le code rel="nofollow" dans la balise <a>. Ce qui donne un résultat similaire à ceci:

Code:
<a href="http://www.infowebmaster.fr" rel="nofollow">Liens</a>

Détecter le NoFollow facilement

Pour savoir si un site fait des liens en NoFollow, ce n'est pas toujours très simple. L'idée qui semble la plus naturelle consiste à regarder à chaque fois le code HTML des liens, pour savoir si ceux-ci sont en NoFollow. Mais c'est long et c'est difficilement concevable de devoir faire ça à chaque fois.

Heureusement, des passionnées ont créeer un outil très utile pour ceux qui utilisent le navigateur internet Firefox. Il s'agit d'un plugin, c'est-à-dire une petite extension à rajouter à Firefox pour lui permettre cette fonctionnalité. Ce plugin, appelé "SEO for Firefox", permet de voir d'un seul coup d'œil quels sont les liens qui sont en nofollow.
Le plugin, lorsqu'il est activé, rajoute de lui-même un fond rouge vif aux liens qui sont en NoFollow, tandis qu'il ne modifie pas l'apparence des liens normaux.

Ci-dessous vous pouvez retrouver un tableau qui présente à la fois des liens (avec et sans NoFollow) et également une capture d'écran de leur équivalent si vous installez SEO for Firefox:

Votre aperçu Aperçu avec le plugin SEO for Firefox
Capture d'écran aperçus avec plugin seo for firefox

Comme il est possible de le constater, cet outil permet de gagner un temps fou pour détecter les sources de liens intéressants.

Controverse

You comment I Follow
Mouvement DoFollow

Le Nofollow est une formidable idée (à l'origine) pour combattre le spam, mais avec le temps de nombreux débats sont nés dans le but de savoir si c’était vraiment utile. C'est ainsi qu’un contre-mouvement est né, appellé le "DoFollow" ou "No-NoFollow".

Ce mouvement devient de plus en plus populaire, car de nombreux blogueurs suppriment les "NoFollow" de leurs articles et en général, ils profitent pour le revendiquer haut et fort. Ce qui permet au passage de convertir d'autres blogueurs qui passent le message.

Les arguments du "NoFollow" ont été évoqués ci-dessus et pour ce qui concerne les arguments du "DoFollow", voici une petite liste d'arguments (non-exhaustive):

Cadenas fermé
  • Le Nofollow a été initialement conçu pour freiner les spammeurs, mais ceux-ci n'ont pas cessé leurs pratiques, bien au contraire. Il existe pourtant des solutions pas si difficiles:
    • Installer un plugin anti-spam qui fait très facilement le tri entre les vrais commentaires et le vulgaire spam.
    • Mettre en place un captcha efficace.
      Explications: un captcha c'est un petit texte que les humains doivent recopier pour prouver que ce sont des humains. Les robots des spammeurs vont avoir du mal à recopier ces textes, surtout s'ils sont dans une image ou s'il faut faire un petit calcul.
    • Supprimer à la main les commentaires de spam. Et éventuellement, fermer les commentaires d'un article qui est assez vieux.
  • Dans le cas d'un blog, lorsqu'un visiteur prend le temps de lire l'article et qu'il prend de son temps pour laisser un message (qui apporte parfois une valeur ajoutée), c'est un petit peu un remerciement que de lui faire un lien honnête vers son site.
  • Certains sites commencent à mettre en place le NoFollow un peu partout, tout ceci pour éviter de donner de l'importance aux pages liées (aux yeux des moteurs de recherche). Cela va à l'encontre du nofollow lui-même qui devait être rajouté uniquement vers les sites dont on n’a pas confiance, mais là, même les sites de confiance obtiennent des Nofollow.
    Il est même possible de dire que cela tue l'essence du web, que sont les liens.
  • Certains gros sites internet mettent du NoFollow absolument sur tous les liens sortants. Si ces sites sont assez importants, alors ils gardent leur position de leader car ils ne retransmettent aucune popularité. Les petits sites auront ainsi de plus en plus de mal à ressortir du lot sur l'internet.
    Exemple : l'encyclopédie en ligne "Wikipedia" utilise des NoFollow sur absolument tous les liens sortants (sauf les autres sites de la fondation). Ce gros site internet devient alors un trou noir qui absorbe le PageRank des autres, mais qui n'en redistribue pas.
  • Les personnes qui souhaitent utiliser des liens qui ne seront pas suivis par les robots des moteurs de recherche, peuvent utiliser des solutions alternatives au NoFollow (tel une redirection PHP ou javascript).
  • Le NoFollow est considéré pour certains, comme une sorte de rustine inventée par Google parce que seuls, les moteurs de recherche n'arrivent pas à lutter efficacement contre le spam. Ils demandent ainsi de l'aide à tous les webmasters.

Utiliser le nofollow en interne d'un site

Pour améliorer son référencement, de nombreuses personnes se mettent à utiliser le NoFollow à l'intérieur même d'un site internet. Cela permet de faire, ce que l'on appelle du PageRank Sculpting.

Attention, à l'heure actuelle, je ne connais aucune source qui pourrait confirmer que cela fonctionne correctement. Je ne connais pas de test grandeur nature qui aurait prouvé que cela fonctionne correctement. Certains affirment que cela ne change rien et que ce n’est bon que pour les débutants. Néanmoins de grands sites internet, ainsi que des sites de référenceurs très respectés, se mettent à utiliser cet attribut à l'intérieur même de leur site.

Concrètement, utiliser l'attribut NoFollow à l'intérieur d'un site, permet de réduire le nombre de liens par pages. Lorsqu'il y a peu de liens sur une page (que ce soit des liens internes ou externes au site), cela permet d'accroître l'importance de chacun des liens.

Le PageRank Sculpting fera l'objet d'un article prochainement. Pour vous donner un aperçu, je recommanderais juste de mettre en place le NoFollow à l'intérieur d'un site sur tous les liens qui redirigent vers des pages vraiment peu intéressants à promouvoir, sur les liens vers les flux RSS, sur les liens d'adresse e-mail, ...

Quelques statistiques

Courbe et statistiques

Un article publié le 6 octobre 2008 sur le site SEOmoz propose des données intéressantes à partir de l'analyse de 30 milliards de pages internet. D'après l'analyse de ces données, il y aurait près de 1,83% de liens internet qui sont en NoFollow (sur l'ensemble de ces 30 milliards de pages). Cela semble peu, mais cela représente tout de même environ 550 millions de liens.

Parmi ces liens en NoFollow, il y en a 61% qui sont des liens externes et 39% qui sont des liens internes. Cela prouve que le fait d’utiliser les liens en NoFollow est une pratique qui se fait de plus en plus.

J'espère que ce cours vous aura plus. N'hésitez pas à poursuivre cette lecture en consultant les cours de référencement publié sur InfoWebMaster.


Article rédigé par Tony_ le 23/01/2009 à 20h51 dans la catégorie "Référencement" du site InfoWebMaster.fr.

Lire les 2 commentaires

Ajouter un commentaire